ample


ample

ample [ ɑ̃pl ] adj.
XIIe; lat. amplus
1Qui a de l'ampleur. large. Manteau ample (opposé à cintré, ajusté).
D'une amplitude considérable. Des mouvements amples. « Une oscillation ample et vague secouait la foule » (Sartre). Une voix ample.
2Fig. Abondant, qui se développe largement. « Une ample comédie à cent actes divers » (La Fontaine). Donnez-moi de plus amples renseignements. C'est un sujet, une matière très ample. vaste. Jusqu'à plus ample informé.
⊗ CONTR. Étroit, restreint.

ample adjectif (latin amplus) Se dit d'un vêtement large, qui n'est pas ajusté. Se dit de ce qui est abondant, large, puissant : Un geste, une voix ample.ample (expressions) adjectif (latin amplus) Jusqu'à plus ample informé, en attendant de nouvelles informations. ● ample (synonymes) adjectif (latin amplus) Se dit d'un vêtement large, qui n'est pas ajusté.
Contraires :
- ajusté
- étriqué
- étroit
- serré
Se dit de ce qui est abondant, large, puissant
Synonymes :
- étendu
Contraires :
- étriqué
- étroit

ample
adj.
d1./d Vaste, large. Un vêtement ample. Ant. ajusté, étriqué, étroit.
d2./d Important, abondant. Faire une ample provision de souvenirs.
|| Loc. Jusqu'à plus ample informé: avant d'avoir recueilli plus d'informations.

⇒AMPLE, adj.
A.— [En parlant de choses ou de manifestations concrètes] Qui est de dimension impressionnante.
1. Qui se déploie dans le sens de la largeur.
a) [En parlant d'une chose considérée indépendamment de son relief] Un ample mouchoir :
1. La taille était très bien. Point de cerceaux ni même de crinolines, mais des jupons empesés et bouffants qui font des plis amples, riches et doux...
J. MICHELET, Journal, avr. 1860, p. 517.
2. Les vitres nettes, brillantes laissaient, à travers la scintillation du soleil levant qu'elles réfléchissaient, transparaître vaguement d'amples rideaux de riches étoffes.
T. GAUTIER, Le Capitaine Fracasse, 1863, p. 88.
3. La lune haute laissait ruisseler aux pentes du ciel d'amples ondes de clarté huileuse.
M. GENEVOIX, Raboliot, 1925, p. 62.
b) Plus gén. [En parlant d'une chose qui a ou suggère la forme d'un volume]
[D'une partie du corps humain ou du mouvement d'un membre ou d'un organe du corps humain] Des formes, des gestes amples; une respiration, une voix ample :
4. .. pareille aux Vénus que je chante en mes vers,
Sous un grand démêloir d'écaille aux reflets verts
Elle fait ruisseler, en sortant de l'alcôve,
Cette ample chevelure à l'or sanglant et fauve,
...
T. DE BANVILLE, Les Stalactites, Le Démêloir, 1846, p. 224.
5. Les voix des acteurs étaient démesurément amples, lentes, graves, compassées; elles articulaient toutes les syllabes, comme si elles voulaient donner des leçons de diction; elles paraissaient scander perpétuellement des alexandrins, avec des hoquets tragiques.
R. ROLLAND, Jean-Christophe, La Foire sur la place, 1908, p. 710.
6. Cinq jours durant ils continuèrent, balançant tout le jour leurs faux de droite à gauche avec le grand geste ample qui paraît si facile chez un faucheur exercé et qui constitue pourtant le plus difficile à apprendre et le plus dur de tous les travaux de la terre.
L. HÉMON, Maria Chapdelaine, 1916, p. 97.
7. Touraille, même, tenait captifs, dans la belle chambre, de puissants et fiers voyageurs : des oies sauvages à l'ample poitrail, tendu comme une proue magnifique, et deux géants, des cygnes sauvages que déshonorait la poussière.
M. GENEVOIX, Raboliot, 1925, p. 125.
[D'un vêtement, d'un lieu, avec gén. une idée d'aisance des mouvements ou de confort pour leur occupant] Un manteau ample, une maison ample :
8. ... si les vêtements sont trop justes ou par trop amples, ils gênent ou défigurent le corps humain.
É.-J. DELÉCLUZE, Journal, 1824, p. 75.
9. ... construction demi-creuse que forme la rencontre de quatre arches de deux ou trois pieds, arches de forme très-solide, étant pointues, ogivales et comme de style gothique. Plus bas encore, s'étendent des passages ou corridors, des espaces plafonnées qu'on pourrait nommer des salles, enfin des logements commodes, amples, salubres, qui peuvent recevoir un grand peuple...
J. MICHELET, L'Insecte, 1857, p. 233.
10. Quand il me fut permis le lendemain d'entrer dans sa chambre, je trouvai la malade étendue sur un long canapé, dans un ample peignoir qui dissimulait l'exiguïté de ses formes et lui donnait des airs de femme.
E. FROMENTIN, Dominique, 1863, p. 259.
11. Nous arrivions au carrefour de la rue Monge. À quel point le Paris de ce temps-là pouvait être ample, spacieux, libre, voilà ce que ne comprendront jamais les enfants d'un siècle encombré, d'un siècle où toute place est encore trop chiche pour les ébats de la vitesse.
G. DUHAMEL, Chronique des Pasquier, Le Jardin des bêtes sauvages, 1934, p. 12.
12. ... on quitte un habit trop fastueux, trop orné, pour en endosser un autre, puis un autre, et à chaque expérience, l'habit ne devient pas plus ample, mais plus collant...
A. LHOTE, Peinture d'abord, 1942, p. 74.
2. P. ext. [En parlant de biens accumulés, exprimés par un nom au plur., ou par un collectif, avec gén. une idée d'aisance matérielle procurée ou manifestée par cette accumulation] Qui existe en quantité impressionnante. Une moisson ample; d'amples provisions :
13. Les ouvrages sur l'histoire de France, dont j'avais une ample collection, quelque soit le régime substitué un jour à l'anarchie sanglante qui désole la France, doivent cesser d'être recherchés, si l'on considère que l'intérêt est le seul principe d'une curiosité soutenue...
G. SÉNAC DE MEILHAN, L'Émigré, 1797, p. 1753.
14. Nous avons été bien reçus à Sainte-Catherine; il y a abondance de tout : j'y ai fait ample moisson d'insectes, de quadrupèdes, de poissons, de pierres, etc.
Voyage de La Pérouse autour du monde, t. 4, 1797, p. 256.
15. ... voir si les pommes de terre de la cave ne germaient point, si au charnier le lard ne rancissait pas ... Encore que ce fût une marque de bon ménage de ne jamais manger le lard que jaune et ranci, parce qu'on tenait à avoir des provisions bien amples, comme pour deux ans, et que, naturellement, on entamait en premier lieu celles de plus vieille date.
H. POURRAT, Gaspard des Montagnes, Le Château des sept portes, 1922, p. 123.
16. Dans tous les événements et états de ces derniers quinze jours, il y aurait un ample butin pour l'analyse ...
Ch. DU BOS, Journal, mai 1927, p. 262.
B.— Au fig. [Parfois avec des connotations morales] Qui embrasse un domaine étendu.
1. [Se dit de l'information procurée ou à rechercher, envisagée du point de vue de son étendue] Disposer d'une ample information, procéder à un ample examen :
17. Je mettrai un paquet pour toi à la diligence jeudi. Ce seront (...) des manuscrits, des lettres, etc., et des explications amples sur tout ce dont tes lettres parlent.
H. DE BALZAC, Correspondance, 1832, p. 87.
18. ... voulez-vous d'autres noms encore pour clore une information déjà ample...
S. MALLARMÉ, La Dernière mode, 1874, p. 768.
Loc. [Ample précédé de l'adv. plus] Plus ample connaissance, plus ample informé, plus amples détails, plus amples renseignements, plus ample(s) information(s), plus amples explications, plus ample examen :
19. L'amitié n'a jamais rien qui importune, tout ce qui vient d'elle est bien venu; mais je laisse là ce sujet qui n'exige pas une plus ample explication avec une âme comme la vôtre...
M. DE GUÉRIN, Correspondance, 1834, p. 147.
20. En somme, ce doit être à partir de ce moment-là que Rilke, ayant lu mon plus secret conseil..., a dû me connaître; et me retrouvant chez des amis communs à Paris, il aura voulu « faire plus ample connaissance ».
V. LARBAUD, Journal, févr. 1934, p. 279.
21. C'est aussi la partie la plus démodée aujourd'hui parce que nous possédons sur le sujet une meilleure et plus ample documentation et tout un arsenal d'études historiques.
B. CENDRARS, Bourlinguer, 1948, p. 19.
2. [Se dit d'une disposition de l'esprit ou d'un créateur envisagé du point de vue de l'étendue de son esprit] :
22. Sortir d'une assemblée chez Cambacérès où la vie se montrait si ample, où les esprits avaient de l'étendue, ... et tomber tout à coup dans un cercle d'idées mesquines n'étaient-ce pas être transporté de l'Italie au Groënland?
H. DE BALZAC, Une double famille, 1830, p. 266.
23. Le seizième siècle s'ouvrira pour nous par un grand écrivain en prose, Rabelais, — un écrivain si ample, si complet et si maître en sa manière de dire... qu'il y aurait vraiment à la comparer à Platon, si l'on ne voyait en lui que la forme...
Ch.-A. SAINTE-BEUVE, Chateaubriand et son groupe littéraire sous l'empire, t. 1, 1860, p. 29.
24. Comment raconter des souffrances qui ne se comprennent pas elles-mêmes et dont la révélation n'a lieu qu'une fois passées, celles, par exemple, qui furent les miennes, d'une tête où fermentent des conceptions hautes et larges, d'un cerveau sur le bord du grand horizon intellectuel et qui subit la tyrannie inconsciente d'un autre cerveau, rétréci, chétif, étranger à toute idée générale, à toute vue ample ou profonde?
P. BOURGET, Le Disciple, 1889, p. 81.
25. L'esprit étroit, on le voit, n'est pas plus nécessairement pénétrant que l'esprit ample n'est nécessairement superficiel.
E. MOUNIER, Traité du caractère, 1946, p. 641.
[En constr. d'adv. objet interne d'un verbe de perception ou de pensée].
26. ... un très grand dessinateur de la forme qui voit ample, sûr et vrai, et qui voit simple.
H. FOCILLON, Maîtres de l'estampe, 1930, p. 40.
3. Crit. littér.
a) [Se dit d'un objet d'étude ou d'un écrit, envisagés du point de vue de l'étendue de la matière] Une ample matière, un ample sujet :
27. Lorsqu'en 1815, le maire de notre commune, celui-là même d'à présent, nous fit donner de nuit l'assaut par ses gendarmes, et du lit traîner en prison de pauvres gens qui n'en pouvaient mais de la Révolution, dont les femmes, les enfants périrent, la matière était ample à fournir des volumes et je n'en sus tirer qu'une feuille, tant l'éloquence me manqua.
P.-L. COURIER, Pamphlets politiques, Pamphlet des Pamphlets, 1824, p. 212.
b) [Se dit du style, de la phrase, envisagés du point de vue de l'étendue matérielle d'un énoncé et/ou de son contenu] :
28. Son style [M. Brunetière] est très particulier. Il est, chose rare aujourd'hui, presque constamment périodique. La phrase ample, longue, savamment aménagée et équilibrée, exprime quelque chose de complet, présente à la fois l'idée principale et, dans les incidentes, tout ce qui l'explique, la renforce ou la modifie. Une seule de ces périodes contient tout ce que nous dirions en une demi-douzaine de petites...
J. LEMAÎTRE, Les Contemporains, 1885, p. 223.
Prononc. :[].
Étymol. ET HIST. — Ca 1121 fig. « considérable, important » (Saint-Brendan, 38, éd. Suchier ds T.-L. : Par sa vertud que [mult] ert ample); ca 1148 propre « de grande dimension » (Prise d'Orange, 193, éd. Jonckbloet, ibid. : Hauz sont les murs et la tor grant et ample).
Empr. au lat. amplus, au sens propre (CICÉRON, Off., I, 139, ds TLL s.v., 2006, 74 : ampla domus), au fig. (CÉSAR, Gall., 4, 3, 3 ibid., 2009, 34 : [civitas] ampla atque florens).
STAT. — Fréq. abs. litt. :723. Fréq. rel. litt. :XIXe s. : a) 727, b) 857; XXe s. : a) 1 307, b) 1 208.
BBG. — BAILLY (R.) 1969 [1946]. — BAR 1960. — BÉL. 1957. — BÉNAC 1956. — BOISS.8. — DUP. 1961. — FÉR. 1768. — GUIZOT 1864. — LAF. 1878. — LAV. Diffic. 1846. — NOTER-LÉC. 1912. — TIMM. 1892.

ample [ɑ̃pl] adj.
ÉTYM. V. 1121; du lat. amplus « grand ».
A (Concret).
1 a Qui a de l'ampleur. Large. || Manteau ample (opposé à cintré, ajusté). || D'amples rideaux.
1 Il déploie un ample mouchoir, et se mouche avec grand bruit (…)
La Bruyère, les Caractères, VI, 83.
b D'une amplitude considérable. || « Une oscillation ample et vague secouait la foule » (Sartre).
Une voix ample, étendue, sonore.
2 Vx. Spacieux, vaste.
2 (…) un ample magasin de hardes.
Molière, l'Avare, II, 4.
3 Littér. De dimensions généreuses.
3 Je vous ai montré dans les artistes vénitiens les formes arrondies, onduleuses et régulièrement épanouies, la chair ample et blanche (…)
Taine, Philosophie de l'art, t. II, p. 5.
4 (…) l'ample (…) évasement des flancs.
France, Histoire comique, I.
B
1 Littér. Abondant. || Amples moissons, amples récoltes. || Un ample repas. Copieux. || D'amples possessions. || « On tenait à avoir des provisions bien amples » (H. Pourrat, in T. L. F.).
2 Qui se développe largement. || D'amples détails. || Des vues amples. || C'est un sujet, une matière très ample. || Procéder à un ample examen de la question. || Je vous donnerai de plus amples renseignements.
5 Mars nous fait recueillir d'amples moissons de gloire (…)
La Fontaine, Fables, VII, 18.
6 (…) Une ample comédie à cent actes divers,
Et dont la scène est l'univers.
La Fontaine, Fables, V, 1.
7 Tel qu'il est, je crois que mon drame est ce qu'il devait être et ce que je voulais qu'il soit (qu'il soit, non qu'il fût). Il répond à mon exigence; me satisfait. Une fin plus ample l'eût déséquilibré.
Gide, Journal, 5 févr. 1931.
Dr. || Ordonner un plus ample informé, un informé, un examen plus complet. || Renvoyer un accusé jusqu'à plus ample informé.
(En parlant de réalités intellectuelles et artistiques). Ampleur (B., 2.). Qui s'exprime ou se développe avec force, sans contrainte, en couvrant de larges domaines. || Des vues amples et profondes.Par métonymie. || « Rabelais, un écrivain si ample, si complet (…) » (Sainte-Beuve).
Un style ample. || Phrase ample.
3 Littér. (Personnes). Grand.
8 (…) afin que (…) dans les cafés, les garçons ne prissent pas l'habitude de nous considérer comme un ample buveur à qui, d'emblée, avant qu'il ait demandé quoi que ce soit, on apporte son petit verre (…)
Jacques Laurent, les Bêtises, p. 480.
CONTR. Étroit, exigu, maigre, mince, modeste, petit, resserré, restreint, serré.
DÉR. Amplement, ampleur. — V. Ampliation, amplifier, amplitude.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • ample — ample …   Dictionnaire des rimes

  • ample — AMPLE. adj. des 2 genres. Qui est étendu en longueur et en largeur audelà de la mesure la plus ordinaire, la plus commune de chaque chose. Ample étendue. Ce lieu, cet espace n est pas assez ample. Une robe bien ample. Un manteax fort ample. Ce… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • ample — AMPLE. adj. de tout genre. Qui est estendu en longueur, & en largeur au dela de la mesure la plus ordinaire, la plus commune. Ample estenduë. ce lieu, cet espace n est pas assez ample. la marge de ce livre est fort ample. Il se dit principalement …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Ample — Am ple, a. [F. ample, L. amplus, prob. for ambiplus full on both sides, the last syllable akin to L. plenus full. See {Full}, and cf. {Double}.] Large; great in size, extent, capacity, or bulk; spacious; roomy; widely extended. [1913 Webster] All …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Ample — Caractéristiques Longueur 15,7 km Bassin  ? Bassin collecteur Tech …   Wikipédia en Français

  • AMPLE — is the name of two different programming languages.AMPLE the Music LanguageAMPLE (Advanced Music Production Language and Environment) was a FORTH like programming language for programming the 500/5000 series of add on music synthesisers for the… …   Wikipedia

  • ample — Fowler (1926) wrote that ample was ‘legitimate only with nouns denoting immaterial or abstract things’ such as opportunity, praise, provision, and time. He did not accept that it could be properly used in attributive position before nouns like… …   Modern English usage

  • ample — Ample, Amplus. Lettre du Roy bien ample, Diploma vberrimum, B. ex Cic. Un edict ample, Edictum vberrimum …   Thresor de la langue françoyse

  • ample — (adj.) mid 15c., from M.Fr. ample, from L. amplus large, spacious, related to ampla handle, grip …   Etymology dictionary

  • ample — I adjective abounding, abundant, adequate, bountiful, broad enough, capacious, commodious, comprehensive, copious, expansive, extensive, generous, large enough, liberal, many, plenteous, satisfactory, sufficient II index adequate, broad,… …   Law dictionary


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.